Chirurgie obésité
Pourquoi le ballon gastrique gagne en popularité en tant que procédure de perte de poids ?

Pourquoi le ballon gastrique gagne en popularité en tant que procédure de perte de poids ?

Pour les personnes qui n’ont pas réussi à perdre du poids en suivant un régime et en faisant de l’exercice, le ballon gastrique apparaît comme une procédure non chirurgicale efficace et abordable, explique le Dr Girish Juneja, directeur du service de chirurgie bariatrique de l’hôpital Al Zahra de Dubaï. Expert ayant réalisé plus de 1 000 opérations de chirurgie bariatrique dans les Émirats arabes unis – des procédures laparoscopiques complexes au bypass gastrique, en passant par la sleeve gastrique et les anneaux gastriques – le Dr Juneja considère que la capsule, ou le ballon gastrique Elipse, est le programme de perte de poids non invasif le plus sûr.

« La procédure ne nécessite pas d’hospitalisation, de chirurgie, de sédation ou d’endoscopie », explique le Dr Juneja. « Vous entrez et sortez de l’hôpital en 30 minutes environ ».

Autres informations sur l’opération

C’est dans le service de radiologie que se déroule toute l’action. Si vous êtes en surpoids avec un indice de masse corporelle de 27 et plus, vous pouvez bénéficier de cette procédure simple et sûre. Il vous suffit d’avaler une capsule végétarienne reliée à un fin cathéter. Une radiographie assure le bon placement de la capsule dans l’estomac, qui se dégrade rapidement et libère le ballon gastrique. Celui-ci est ensuite rempli de 550 ml d’eau stérile (cela prend environ 5 à 7 minutes). Une autre radiographie confirme qu’il est bien rempli, puis le cathéter est retiré.

Le ballon, de la taille d’un pamplemousse, occupe de l’espace dans l’estomac, créant ainsi une sensation de satiété, ce qui réduit la prise alimentaire et augmente la durée de la satiété. Il en résulte une perte de poids pouvant atteindre 10 à 15 % du poids corporel en quatre mois environ (en moyenne, environ 10 à 15 kg).

« Au cours de la période d’adaptation initiale, pendant 3 à 4 jours après la pose, vous pouvez ressentir des nausées, des vomissements et des crampes abdominales, mais grâce à notre préparation spéciale avant la pose, nous sommes en mesure de réduire ces symptômes et leur durée au minimum chez nos patients », explique le Dr Juneja. « Nous avons déjà effectué des centaines de ces procédures avec des résultats positifs à long terme grâce à notre approche d’équipe. Il n’y a pas d’autres médicaments impliqués ni d’effets secondaires graves. »

La meilleure partie est que vous pouvez commencer votre voyage de perte de poids en plein milieu d’une pandémie sans vous soucier de l’exposition aux autres patients ou aux personnes à l’hôpital.

Les consignes à suivre

Après l’intervention, l’équipe bariatrique de l’hôpital Al Zahra, qui comprend un nutritionniste, passera en revue votre régime alimentaire et votre schéma de perte de poids à intervalles réguliers – après une semaine, deux mois et quatre mois – et établira un plan d’alimentation et d’exercice sain pour garantir un poids optimal sur le long terme.

De plus, vous n’avez pas à vous soucier de vous débarrasser d’Elipse, contrairement aux ballons gastriques endoscopiques tels qu’Orbera, Spatz et MedSil, qui nécessitent une hospitalisation de trois à quatre heures pour la pose et le retrait par la bouche.

Grâce à la technologie avancée d’Elipse, la valve de libération du ballon, activée par le temps, s’ouvre après 16 semaines et le ballon est éliminé de votre système lorsque vous allez aux toilettes.

Cependant, le Dr Juneja insiste sur le fait qu’il est impératif pour les patients de continuer à adopter de nouvelles habitudes alimentaires et un nouveau mode de vie une fois le ballon retiré, afin de conserver le poids perdu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.