Chirurgie plastique
Cycle menstruel et chirurgie plastique

Cycle menstruel et chirurgie plastique

Les femmes qui envisagent une opération de chirurgie plastique expriment souvent des inquiétudes quant à leur cycle menstruel et au moment de l’opération. Beaucoup d’entre elles craignent que le fait d’avoir leurs règles en même temps que l’opération ne cause des problèmes.

Les femmes qui sont en période de menstruation ne présentent pas de risque accru de complications, il est donc parfaitement sûr de subir une intervention chirurgicale pendant ses règles. Certaines femmes présentent des symptômes tels que des crampes abdominales et un léger gonflement et une sensibilité des seins associés à leur cycle menstruel, mais ces symptômes n’ont pas tendance à affecter le déroulement de l’opération.

Si une intervention chirurgicale est prévue et que vous pensez que vos règles coïncideront avec l’opération, vous pouvez utiliser vos produits d’hygiène féminine habituels (serviettes, tampons …). Les patientes peuvent utiliser les toilettes juste avant l’opération puis à nouveau après. Si la chirurgie dure plus de trois heures, une sonde urinaire peut être utilisée et ne sera pas affectée par vos menstruations.

Préparez-vous également à un changement possible de votre cycle après une intervention chirurgicale. Tout stress, tel qu’une intervention chirurgicale, peut affecter vos niveaux d’hormones en circulation et modifier la régularité de votre cycle.

Bien qu’il soit embêtant d’avoir ses règles le jour de l’opération et peu pratique pendant votre convalescence, ne vous en faites pas. Quel que soit le stade de votre cycle menstruel, vous pouvez procéder à votre intervention de chirurgie plastique sans vous inquiéter.

Quelle méthode utiliser pour soulager ses crampes menstruelles lors d’une opération de chirurgie ?

Si vous souffrez de crampes menstruelles durant cette période pré et post opératoire, vous ne pourrez peut être pas prendre vos médicaments habituels. Il est nécessaire de consulter un médecin pour lui demander si votre traitement est compatible avec l’opération dont vous avez recours ainsi que les traitements associés à celle-ci.

Néanmoins, il est tout à fait possible d’utiliser des méthodes naturelles comme une ceinture menstruelle ou une bouillotte chaude par exemple, à condition que votre opération ne soit pas situé à proximité du bas ventre et de la zone utérine.

La ceinture menstruelle est un dispositif qui allie chaleur et vibration. Elle est très légère à porter et vous laisse totalement libre de vos mouvements, ainsi elle ne vous gênera pas pendant votre convalescence. A noter que le modèle de chez Bye-Pain dispose d’une fonction aimer qui permet d’éteindre automatiquement celle-ci toutes les 15 minutes, en cas d’assoupissement par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.